MDV 2012 : Rappel Message de David de Rothschild – Président de la FMS

17 juillet 2012

Aujourd’hui, veille de Yom Hashoah, soixante-dix ans après le départ des premiers convois de France, c’est le souvenir de l’extermination des six millions de juifs que nous rappelons; c’est le souvenir de chacun de ce million et demi d’enfants juifs, que nous rappelons, c’est le deuil de nos victimes qui nous rassemble, et auquel se sont joints nos amis dont la présence, à nos côtés, nous réconforte.
C’est cette question impossible que nous ne cessons et ne cesserons de poser : Pourquoi ?
Et à laquelle nous ne parvenons pas à répondre, que nous soyons en Israël ou en Diaspora. En m’adressant maintenant plus particulièrement à vous, la jeune génération, je voudrais vous dire qu’il ne s’agit donc pas seulement que vous soyez le relais de la mémoire de ceux qui furent exterminés ou qui survécurent à la Shoah; il ne suffit pas que survivants ou enfants de survivants vous passent le relais; il s’agit aussi que vous soyez demain responsables de faire échec à tout ce qui peut conduire au même engrenage de haine et de violence qui mène inéluctablement vers la barbarie.
Les nazis ne voulurent pas seulement nous rayer tous du monde des vivants; ils voulurent détruire et effacer la pensée et les valeurs du judaïsme. Ils échouèrent. Votre présence le prouve. Je souhaite que vous tous, les jeunes générations qui, demain, accomplirez, dans le recueillement, la Marche des vivants, mettant vos pas dans les traces disparues des Juifs assassinés, vous soyez aux avant-postes pour mener ces combats. Je souhaite que malgré le désespoir que peut engendrer la mémoire de la Shoah, vous conserviez votre foi en l’homme, votre foi dans les hommes. C’est le message que les combattants du ghetto de Varsovie, entre autres, nous ont transmis. J’espère, pour conclure, que l’Europe saura refuser les vieux démons de l’antisémitisme dont le visage hideux refait surface et que, partageant des valeurs communes de tolérance, de respect de la dignité de chaque homme, de la démocratie enfin, Européens, Américains, Israéliens, nous serons tous unis pour soutenir dans son chemin vers la paix l’État d’Israël, qui accueillit tant de survivants au sortir de la Guerre.

Poster une réponse

Allé en haut